Le stationnement

La Ville a mis tout en oeuvre pour faciliter le stationnement des véhicules de ses administrés et lutter contre le stationnement anarchique.

À ce titre le maire a choisi de réglementer certaines rues en zones blanches permettant aux riverains de se garer devant chez eux sans surcoût lié au stationnement.

La lutte contre le stationnement anarchique

Le stationnement anarchique provoque une gêne considérable pour les autres mais constitue un danger pouvant se révéler très préjudiciable.

Les infractions les plus relevées sont :

  • le stationnement en double file (une des infractions qui gênent le plus la fluidité du trafic dans certaines voies),
  • le stationnement sur les trottoirs.

Les stationnements anarchiques sont une cause directe d’encombrements quotidiens provocant parfois des accidents lorsque leur extension impose de circuler sur les parties de chaussée à contresens.

Ils gênent également considérablement la circulation des transports en commun. Ces infractions graves et particulièrement gênantes peuvent entraîner une amende très élevée et une mise en fourrière.

Le développement du stationnement payant dans la commune permet d’obtenir une meilleure rotation des véhicules stationnés sur la voie publique et un meilleur partage de celle-ci.

La ville d’Arnouville a par ailleurs développé de nombreux emplacements pour les personnes à mobilité réduite.

Le stationnement en zone blanche

En zone blanche, le conducteur riverain de la rue concernée laissant son véhicule en stationnement, sera tenu d’utiliser un disque de contrôle délivré par la mairie lui permettant de stationner toute la journée (sur lequel sera indiqué le nom de sa rue ainsi que l’immatriculation de son véhicule).

Ce disque devra être apposé en évidence sur la face interne du pare-brise du côté du trottoir, si le véhicule ne comporte pas de pare-brise, celui-ci sera positionné à un autre endroit convenablement choisi.

Par contre, si le riverain stationne dans une rue autre que celle où il réside, il devra retourner le disque à la mi-journée selon la réglementation actuelle.

En effet, selon l’heure de stationnement du véhicule, le conducteur devra apposer le disque sur la face correspondante à la tranche horaire du matin ou de l’après-midi.

Le défaut d’apposition et dépassement d’horaire seront considérés comme des infractions.

randomness