Lutter contre l'influenza aviaire dans les basses-cours

Lutte influenza aviaire basses-cours ©Ministère de l'agriculture

La situation épidémiologique au regard de la grippe aviaire est de nouveau très préoccupante. Au vu de cette situation, le Ministre de l’agriculture et de l’alimentation a décidé de relever le niveau de risque à « élevé » sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Cette élévation de niveau de risque se traduit par le renforcement des mesures obligatoires de prévention.

Les principales mesures qui s’appliquent depuis le 5 novembre sont les suivantes la :

  • mise à l’abri des volailles des élevages commerciaux et claustration ou mise sous filet des basses-cours,
  • interdiction de rassemblement d’oiseaux (pour des concours par exemple),
  • autorisations limitées des transport et d’introduction dans le milieu naturel de gibiers à plumes,
  • interdiction de compétitions de pigeons voyageurs.

Ces mesures doivent être accompagnées d’une surveillance clinique quotidienne dans tous les élevages (commerciaux et non commerciaux).

Si vous détenez des volailles de basse-cour ou des oiseaux captifs destinés uniquement à une utilisation non commerciale vous devez :

  • confiner vos volailles ou mettre en place des filets de protection,
  • exercer une surveillance quotidienne de vos animaux.

L’application des mesures suivantes, en tout temps, est rappelée :

  • protéger votre stock d'aliments des oiseaux sauvages, ainsi que l'accès à l'approvisionnement en aliments et en eau de boisson de vos volailles,
  • éviter tout contact direct entre les volailles de votre basse-cour et des oiseaux sauvages ou d'autres volailles d'un élevage professionnel,
  • ne pas vous rendre dans un autre élevage de volailles sans précaution particulière,
  • protéger et entreposer la litière neuve à l’abri de l’humidité et de toute contamination sans contact possible avec des cadavres. Si les fientes et fumiers sont compostés à proximité de la basse-cour, ils ne doivent pas être transportés en dehors de l’exploitation avant une période de stockage de 2 mois. Au-delà de cette période, l’épandage est possible,
  • réaliser un nettoyage régulier des bâtiments et du matériel utilisé pour votre basse-cour et ne jamais utiliser d’eaux de surface : eaux de mare, de ruisseau, de pluie collectée… pour le nettoyage de votre élevage.

Toute mortalité anormale, chute de ponte, baisse de consommation d’eau ou d’aliment doit faire l’objet d’une déclaration immédiate à votre vétérinaire et à la Direction départementale en charge de la protection des populations (DDPP) : 01 34 25 45 00 et / ou ddpp@val-doise.gouv.fr.

 

 

 

randomness